Un nouveau départ


Je n’ai pas terminé ma réflexion la dernière fois sur ce que j’espérais retirer de Strengths for Writers. En fait, avec la magie de l’écriture qui m’est revenue cette année, j’ai l’impression d’avoir droit à un nouveau départ. Et, cette fois, je n’ai pas envie de rater le train.

Je ne veux pas refaire les mêmes erreurs, retomber dans les mêmes travers, et être de nouveau confrontée aux mêmes échecs (un blocage d’écriture de plusieurs années). Alors, il y a déjà certaines choses que je sais que je veux changer. Mais, tant qu’à prendre de telles résolutions, autant prendre les meilleures possible… Et c’est là que je compte sur le test CliftonStrengths, mais surtout sur l’introspection, le coaching et les échanges avec d’autres écrivains qui vont s’ensuivre, pour m’aider dans cette prise de décision.

Un des principes phares de la BFA (Better-Faster Academy), c’est de ne pas essayer de changer toutes les choses à la fois. J’y adhère complètement… car j’ai justement trop souvent commis cette erreur moi-même. En septembre dernier, j’ai voulu profiter de la rentrée pour améliorer tout ce qui n’allait pas comme je le souhaitais dans ma vie. Inutile de préciser que je n’ai finalement rien amélioré du tout!

Donc, je suis convaincue à un niveau intellectuel… mais ça n’empêche pas mon instinct de vouloir encore et toujours changer tout à la fois. Si je pouvais changer une seule chose, travailler sur un seul aspect de ma vie, quelle serait ma priorité? C’est la question que je me pose ces jours-ci.

Au moins, je sais ce que je veux atteindre en bout de ligne : une vie où

  1. je n’ai pas le sentiment de sacrifier continuellement ma famille à mon travail,
  2. j’arrive à écrire et à publier ce que j’écris,
  3. je tire un minimum de revenus de mon travail.

Je me suis remise à l’écriture de mon chapitre 19 hier soir, et mon objectif de la semaine est d’arriver à la fin du chapitre 21, soit celui où mes protagonistes vont se retrouver après avoir été séparés. J’ai hâte! Même si les deux chapitres qui viennent avant sont nécessaires, j’avoue que mes moments préférés, c’est quand le héros et l’héroïne interagissent. Après tout, une romance, c’est comme une histoire d’amour dans la vraie vie : on a toujours envie d’être avec l’autre personne, parce qu’on a plus de fun avec elle que sans ou qu’avec n’importe qui d’autre…

Actuellement, j’ai un objectif d’écriture de 3 chapitres par semaine. (Mes chapitres tournent autour de 2500 mots.) C’est en tout cas ce qui me permettrait de finir ce premier jet en septembre. Mais beaucoup de travail m’attend en septembre, donc je sais que je dois me préparer à sacrifier mon temps d’écriture si ça se révèle nécessaire.

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.